kerhuon-immobilier.fr
Image default
Marché immobilier

Se construire un patrimoine grâce à l’investissement locatif

Se construire un patrimoine grâce à l’investissement locatif
Notez cet article

Un projet d’investissement locatif se prépare minutieusement. En tant que futur propriétaire, vous devez à l’avance vous assurer du succès de votre investissement. Quelques conseils pour maximiser la rentabilité de votre projet.

Investissement locatif : pourquoi ?

Investir dans l’immobilier locatif c’est acheter un bien immobilier pour ensuite le faire louer.

Les investisseurs choisissent souvent l’immobilier pour :

  • – se constituer un patrimoine à long terme,
  • – percevoir des revenus complémentaires,
  • – bénéficier des différents dispositifs fiscaux pour alléger les impôts,
  • – préparer leur retraite.

Critères de base pour investir

L’emplacement

Critère majeur et prépondérant, le choix de l’emplacement de votre futur bien ne se négocie pas. Le succès de votre démarche en dépend.

Tournez-vous vers des villes dynamiques, avec un marché du travail existant, et un fort potentiel d’attraction en terme de confort de vie ou touristique.

Ces endroits qui aimantent les travailleurs, les familles, les étudiants ou les touristes sont les bassins favorables pour investir. Ils ont souvent un fort potentiel locatif.

Un emplacement en centre-ville vous fera bénéficier d’un emplacement souvent stratégique et le marché sera généralement celui de l’immobilier ancien. Si vous visez de louer à des familles, le marché du neuf est approprié. L’emplacement sera un peu plus excentré, mais vous le choisirez à proximités d’écoles, de commerces et doté de moyens de transport.

La qualité du bâtiment aussi est très importante. Evaluez les travaux à effectuer avant de vous lancer.

Ce qu’il vous faudra garder en tête face à un choix aussi vaste: faire preuve d’objectivité dans le choix du bien car le seul objectif est de louer. Vous en saurez plus chez Carré Investisseur.

La rentabilité locative

Plusieurs indicateurs permettent l’évaluation du rendement de votre investissement. En immobilier, un taux de rentabilité de 3 à 4 % est considéré acceptable voire même bon.

De manière générale, les calculs du rendement brut et du rendement net permettent d’évaluer par avance la rentabilité du projet.

Le calcul du rendement net de l’impôt sur le revenu et des cotisations sociales sera aussi un bon indicateur pour votre étude.

La trésorerie

Pensez à vous pencher aussi sur votre trésorerie ou cashflow. L’immobilier est l’un des rares placements qui peut s’effectuer grâce à un crédit.

Vous pouvez faire un choix avisé basé sur l’étalement de votre emprunt, donc le coût de remboursement mensuel, la valeur prévue du loyer et votre capacité financière à combler cette différence. Définissez bien à l’avance le loyer adapté qui non seulement vous garantira d’avoir une location ininterrompue mais qui aussi vous permettra de faire correctement face à vos mensualités.

Il s’agira de minimiser un apport supplémentaire de votre part autant que possible. Vous devez vous constituer un patrimoine sans avoir à faire un grand effort de trésorerie autrement votre investissement sera loin d’être rentable.

De manière simple et à terme, l’argent qui entre devrait être supérieur à celui qui sort. Votre plan doit avoir une grande tendance à s’autofinancer.

Les dispositifs fiscaux

L’embarras du choix s’offre aux investisseurs immobiliers en matière de statuts fiscaux. Pour peu que votre investissement soit à but locatif, alors les offres de défiscalisation sont nombreuses.

Entre location nue ou meublée en LMNP, en location longue durée ou saisonnière, en dispositifs Pinel, Censi-Bouvard, ou Denormandie, les moyens d’investir en immobilier locatif ne manquent pas.

Il sera très important de choisir celui adapté à votre projet pour en assurer son bon déroulement.

La question de la gestion

Enfin, votre choix quant à la gestion de votre futur bien vous permettra d’envisager avec sérénité votre investissement.

Si vous êtes disposé à prendre vous même la responsabilité de gérer votre bien, n’hésitez pas à vous mettre au fait de toutes les obligations légales qui vous incomberont en tant que propriétaire et interlocuteur unique de vos locataires. Vous pouvez aussi choisir de confier votre bien à des gestionnaires de biens immobiliers locatifs moyennant un pourcentage sur les loyers encaissés.

Related posts

Comment réussir la reconversion dans le secteur de l’immobilier ?

administrateur

Immobilier d’entreprise à Nantes : dans quels quartiers investir  ?

Odile

Profiter de tous les bienfaits de vivre à Milly la Forêt

administrateur