kerhuon-immobilier.fr

Investissement locatif : conseils essentiels pour bien démarrer

Dans un contexte où les taux d’intérêt sont bas et l’épargne traditionnelle peu rémunératrice, de nombreux particuliers se tournent vers l’investissement locatif. Cela consiste à acheter un bien immobilier dans le but de le louer et ainsi générer des revenus complémentaires. Avant de vous lancer dans ce type d’investissement, il est primordial de connaître les étapes clés et de bien définir vos objectifs.

1. Déterminer ses objectifs d’investissement locatif

Pour réussir votre investissement locatif, il est essentiel de définir clairement vos objectifs en termes de rentabilité, de plus-value à la revente, ou encore de constitution d’un patrimoine.

Rentabilité locative

La rentabilité locative représente le rapport entre le montant des loyers perçus et le prix d’achat du bien. Elle s’exprime généralement en pourcentage annuel. Ainsi, une rentabilité locative de 5% signifie que les loyers perçus sur une année représentent 5% du prix d’achat du bien. 

Plus-value à la revente

La plus-value à la revente correspond à la différence entre le prix d’achat initial et le prix de vente du bien lorsque vous décidez de le revendre. Pour maximiser cette plus-value, il est conseillé d’acheter un bien avec un fort potentiel de valorisation, par exemple dans une zone en plein développement ou avec des projets d’aménagement futurs.

Constitution d’un patrimoine

L’investissement locatif permet également de constituer un patrimoine immobilier qui pourra être transmis à vos enfants ou servir de complément de revenu pour votre retraite. 

2. Choisir le bon dispositif fiscal

Il est important de choisir le dispositif adapté à votre situation et vos objectifs.

La loi Pinel

Le dispositif Pinel permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le prix d’achat du bien, à condition de respecter certaines conditions, notamment en termes de durée de location (6, 9 ou 12 ans) et de plafonds de loyers. 

Le statut LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel)

Le statut LMNP s’adresse aux personnes qui souhaitent louer un logement meublé. Il permet de bénéficier d’un régime fiscal avantageux, avec notamment la possibilité d’amortir le bien et de déduire les charges liées à l’investissement.

3. Bien choisir son financement

Le choix du type de financement dépendra de vos objectifs et de votre capacité d’endettement.

Crédit immobilier classique

Dans le cadre d’un crédit immobilier classique, vous remboursez chaque mois une partie du capital emprunté ainsi que les intérêts. Ce type de crédit permet de lisser les mensualités sur une longue période et de réduire le coût total du crédit.

Crédit in fine

Le crédit in fine consiste à ne rembourser que les intérêts pendant la durée du prêt, puis le capital en une seule fois à l’échéance. Ce type de financement présente l’avantage de réduire les mensualités, mais il peut s’avérer plus coûteux à long terme en raison des intérêts supplémentaires à payer.

A lire aussi

Obtenir un prêt immobilier avantageux grâce au cautionnement de la SACCEF

administrateur

Pourquoi investir dans l’immobilier via une SCI est il plus intéressant qu’à titre personnel ?

administrateur

Quels sont les avantages d’un bilan énergétique ?

Journal

Comprendre le crédit immobilier en 2024 : nouveautés, critères d’éligibilité et optimisation de votre dossier

administrateur

Comment réduire un maximum vos charges du loyer ?

administrateur

Quelle est la tarification des huissiers de justice à Toulouse ?

Journal